Blog

Au pays de Corté

« Au pays de Corti
Comme dans tous les pays
On s’amuse, on pleure, on rit
Il y a des méchants et des gentils »

 Non plus sérieusement je vous ai trouvé l’hymne Corse : le Dio vi salvi Regina chanté par I Muvrini :

Un extrait en Corse :

« Dio vi salvi Regina
E Madre Universale
Per cui favor si sale
Al Paradiso. »

 Et sa traduction française:

« Que Dieu vous garde, Reine,
Et Mère universelle
Par qui on s’élève
Jusqu’au Paradis. »

 Lorsque j’étais enfant, on criait :

” Et voilà …. HHUUBBEERRMMOONNTTT !!!!! “

 Dans la voiture qui s’approchait du dernier tournant masquant la vue du village où l’on passait nos vacances.

Maintenant je crie

“Et voilà CCCOOORRRTTTééé !!!! “

 En apercevant sa silhouette désormais familière. Présage de de découvertes heureuses à faire et à voir.

Corté

 

Veillée par le nid d’aigle à 450 m d’altitude de sa citadelle, Corte masse ses demeures sur une colline dressé au cœur d’un cirque montagneux.

Corté

J’aime flâner dans cette cité montagnarde aux ruelles étroites et  ombragées en travers desquelles le linge sèche de fenêtre en fenêtre et qui grimpent jusqu’à l’altière citadelle. Cette ville, est pour moi, le point de départ idéal pour de nombreuses randonnées.

maisons

A droite, une maison non restaurée (voyage  2008)
A gauche, la même maison en cours de restauration (voyage 2009)

On dit de Corté qu’elle est au centre de la Corse. Géographiquement ce n’est pas exacte mais on peut dire que la ville se situe presque à mi-chemin entre Bastia et Ajaccio.

Elle fut fondée en 1419 par Vincentello d’Istria

De par sa position stratégique, elle connut avec Pascal Paoli un destin unique etdevient sa « capitale de la nation corse » entre 1755 et 1769 en jouant un rôle historique fondamental

Pascal Paoli y fit rédiger une constitution fondée sur les théories de Montesquieu, établissant la séparation des pouvoirs et la souveraineté du peuple.

Une université, ouverte en janvier 1765, avait pour but de former parmi les 300 étudiants inscrits les futurs cadres dont l’île avait besoin, dans le domaine juridique, médical, théologique et mathématique. Les études étaient gratuites et le corps enseignant formé de religieux, franciscain principalement.

Aujourd’hui, Corté vit l’été avec les touristes, le reste du temps avec environ 4000 étudiants qui fréquentent la faculté rouverte en 1981.

Elle compte +/- 7000 habitants

Elle me fait penser à la ville de La Roche en Ardenne (petite ville près d’Hubermont en Belgique) mais sans les étudiants (les néerlandophones et les hollandais en plus)

QUE VOIR

La place Paoli

Bordé de terrasses e et en son milieu la statue de bronze du père de la nation

La chapelle Sainte Croix

Chaque année, avait lieu le 5 décembre, l’élection du podestat et des « padri del commune », chargés de l’administration communale.

Le soir du jeudi saint, de la chapelle Sainte Croix, part la « granitula ». Une procession de pénitents

 

La place d’Arme (où du Poilu)

Au n° 1 s’élève la maison où naquit, en 1768, Joseph Bonaparte, frère aîné de Napoléon et future roi de Naples et d’Espagne. Carles Marie et Letizia, leurs parents y vécurent environ deux ans

 Le Belvédère.

 Sans titre-6

A plus de 100 au-dessus du Tavignano, on découvre un splendide vue sur les environs montagneux. Si on lève les yeux on voit la citadelle et si on les baisses, on distingue l’entré des gorges du Tavignano et de la Restonica qui se rejoignent au pied de la ville.

et puis au zoome, nous pouvons apercevoir San Andréa Di Bozzio

Sans titre-5

La place Gaffori,

Derrière la statue du général Gaffori, s’élève sa maison dont la façade porte encore les impacts des balles génoises, tirées lors du siège de Corté en 1750

Sur le socle de la statue, deux bas-reliefs évoquent le courage de l’épouse de Gaffori, Faustina. Devant l’abattement des troupes dans les combats qui opposèrent les patriotes corses aux Génois, elle menaça de tout faire sauter plutôt que de se rendre.

Sans titre-4

 

La citadelle

Sans titre-3

Perchée sur son éperon rocheux d’ailleurs, on y accède par  à une succession d’escaliers

Sans titre-8

On visite les anciennes casernes et la prison. Du donjon, la vue embrasse la vieille ville, les vallées du Tavignano et de la Restonica, et les nombreux villages accrochés au flan de la montagne (comme San Andréa di Bozzio)

Elle fut occupée par la légion étrangère et abrite actuellement l’Office de tourisme et le musée de la Corse

Le musée de la Corse

Il expose une exceptionnelle collection de +/- 3000 objets de la vie quotidienne : Outils,  vases, monnaies datant du roi Théodore et de Pascal Paoli, animaux empaillés, portraits photographiques …

Une « machine à châtaigne » y côtoie les premières affiches touristique de l’entre-deux-guerres vantant les charmes de la Corse et les flacons de l’apéritif Cap Corse » Des chants traditionnels en Corse sont diffusés dans la phonothèque

Il propose également des expositions temporaires très intéressantes.

Mais il y a aussi dans la ville haute :

L’imposante fontaine pyramidale des quatre canons,  le Palais national (où Paoli installa son gouvernement et sa résidence, l’église de l’annonciation, un des plus anciens édifices de la ville…

Et dans la ville basse : l’hôtel de ville, la statue du général Casanova (place du Duc de Padoue)….

Il est possible de faire de nombreuses randonnées: Lac de Melo et Capitello,valée de la Restonica, lac d’Oriente, plateau d’Alzo, arche de Padule, gorges du Tavignano ….

 * * *

 Nos bon plans

A force d’arpenter la ville dans tous les sens depuis 2007, nous commençons à trouver les bon tuyaux

les plaisirs de la bouche:

Le restaurant Bip’s

Dans une grande cave toute en voûtes de pierre où sur la terrasse, l’accueil est chaleureux et les plats copieux, délicieux et pas trop cher

I Museu

Sous la citadelle,  sous une tonnelle en fer forgé et tissu rouge vif, des hirondelles se livrent en spectacle le soir venu, service très rapide, très sympathique et excellent

Le Nicoli

Un service discret pour une cuisine originale et savoureuse présenté d’une façon artistique. Légèrement plus chers que les autres restos de la ville

Le BHV

Bar de la Haute Ville et non Bruxelles-Hal-Vilvorde comme les Belges pourraient croire

Ouvert 365 jours par an de 8H à 2H sauf en cas de deuil

Lieu sympathique où se poser en terrasse avec une bonne Pietra bien fraîche et observer les touristes montant les escaliers vers la citadelle est très agréable

L’épicerie Ghionga

Jean-Marie Ghionga est l’un des épiciers les plus photographiés de Corse et sa boutique la plus vieille épicerie d’Europe. Située dans la haute-ville. On y trouve sur ses étals d’époque toute une sélection de produits locaux : charcuteries de Castagniccia, liqueurs, confitures, terrines, fruits et légumes dans un joyeux capharnaüm.

Sans titre-2

Logement

 

L’hôtel du Nord **

Appartenant au photographe Loïc Colonna. Idéalement situé, au cœur de la ville, le plus vieil hôtel de Corte (ancien relais de poste), entièrement rénové et équipé de tout le confort moderne tout en conservant son charme d’origine.

16 chambres

près de Corté il y a

La Casa Filigina

Une superbe maison de caractère situé Au cœur du Bozio (près de Corté) aménagée en gîte par Jean Nasica, guide de montagne expérimenté

La Casa Capelini

En contrebas de la Casa Filigina, mais avec une vue toute aussi époustouflante, ce trouve  une ancienne épicerie transformée en maison d’hôtes. Pascale et Jean François y propose 5 chambres très confortable ainsi qu’une table d’hôtes aux plats savoureux. Ils ont aussi une maison d’hôtes dans le Niolo: La Casa Vanella

Loisirs

Cinemare

Propose de réaliser des randonnées à travers toute la Corse, à pied ou en vélo, accompagnées ou en liberté

Equiloisirs

Spécialiste de la rando à cheval

Manifestation

Sans titre-1

Cavall’ in Festa

Chaque année, en juin se tient une foire équine au cours de laquelle sont organisés des jeux équestres

chants polyphoniques

Certains soirs d’été ont lieu à l’église de l’Annonciation des concert de chants polyphoniques

Bref il y a toujours quelque chose à faire où à voir à Corté

Site de l’Office de tourisme de Corté ICI

 

 

 

 

Tags: , ,
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 8 = seize

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CorsiCath © Copyright 2013 - Site créé par Pingwin.be