Blog

Chaud ! la Punta di Caldane

Juin 2008

D’abord, des flash … Des images … quelques souvenirs qui reviennent en vague au regard des photos

DSC02917

Un petit fleuve (la Bravone)
Sans titre-2
La fraicheur d’une source,
un fou qui nous dépasse en courant
DSC02927
Des milliers d’Asphodèles,  un raide chemin, le parfum du thym, la chaleur, le soleil, le bleu du ciel, le vert de la forêt, les cimes de montagnes saupoudrées de blanc
DSC02929
Un dîner improvisé sous un châtaigné, entouré de jolies bergeries
DSC02786
La croix du sommet,
DSC02940
Des paysages à couper le souffle : Paglia Orba, Renoso, Monte d’Oru, Rotondo, Monte Cintu, montrés du bout des doigts par Jean
Une petite mer de nuages, au retour
Après les images, voici les mots, mis sur les souvenirs, qui me viennent quand je repense à notre première rando, digne de ce nom, lors de notre découverte de la « vrai Corse » avec Jean Nasica, le vendredi 20 juin 2008 :
Il nous a emmenés à La Punta de Caldane, une Montagne arrondie qui culmine à 1 724 m. Situé entre Castagniccia et Bozio.
Pour la petite histoire, Si je ne m’abuse, le mot « caldane » voudrais dire « chaleur » en italien.
Un endroit très connu de Corse du Sud s’appelle « les bains de Caldane ».
Il s’agit en fait, d’une source d’eau sulfureuse qui jaillit à 38° dans un petit bassin romain où l’on peut se baigner 20 minutes pour soigner certains maux ou tout simplement se détendre en admirant le paysage.
À essayer !
En linguistique Je présume donc que « Punta de Caldane » voudrait dire « la pointe chaude »
Pour l’itinéraire, je ne pourrais hélas être très précise. Nous l’avons suivi sans se préoccuper du chemin, tant nous étions attentifs au paysage. Je peux juste vous dire que le chemin démarre au niveau d’une chapelle : San Pancraziu (patrons des bergers)
Il faut dire que nous n’avions aucune expérience de la randonnée ! Quand Jean nous a donné rdv pour une petite ballade chez lui à 7h du mat., nous pensions être revenu pour midi ! Nous n’avions pas pris de casse-croute, à peine un bout de saucisson.
Encore heureux  que Marie-Jeanne, inquiète de nous voir partir avec si peu de provision, nous avait glissé dans nos sac, un morceau d’un de ses gâteaux à la châtaigne. Délicieux !
La rando a duré toute la journée ! C’était extraordinaire !!!!
C’est elle, je crois, qui nous a poussé à revenir sur l’île et à entreprendre des randos plus importantes.
Il existe une description de l’itinéraire (avec de belles photos) pour s’y rendre dans l’ouvrage de Denis Allemand et Martial Lacroix « Corse paradis de la randonnée, 45 balades familiales + 5 randos hivernales » aux éditions DCL. Je vous invite à l’acheter (celle pour le Monte Pianu Maggiore, les bergeries de Murcella, la Tassinetta, le pont et le moulin de Muricciolu, le lac de Creno, les Pozzi s,’y trouvent aussi)
Pour les coureurs de montagnes, un trail s’y déroule chaque année : La Via Romana ! Pas étonnant dès lors, de croiser des gens qui s’y entraînent puisque le tracé de la course passe par les Caldanes (départ du village de Carpineto)
Juin 2012
Toujours les Caldanes ! Mais cette fois avec Marie Jeanne ! et au départ du haut de son village Pianello
La route de San Andréa du Bozio à Pianello, faite au levé du jour, (vers 5h51)
DSC09084
DSC09097
La grimpette semble moins dur, Le beau temps est toujours là, la beautés aussi !
DSC00456
Pascal n’arrête pas de parler.
DSC09102
On s’accorde quelques pauses pour contempler le paysage. Pascal a oublié son appareil photo à la source. Il est obligé de redescendre le chercher.
DSC00421
Marie-Jeanne dépose un melon dans la source (Gialata) à coté de la bergerie. Histoire qu’il reste au frais le temps de monter au sommet
DSC00437
DSC09110
On profite de la vue du sommet
DSC00423
DSC09109
DSC00427
DSC09098
(au loin, au milieu, on distingue le sommet carré du San Petrone, point culminant de la Castagniccia )
Le temps de s’en mettre plein la vue, le brouillard s’est levé, et on est redescendu à la bergerie pour se restaurer
DSC00444
Nous avons explorer l’intérieur de la bergerie qui était ouverte
DSC09112
Puis nous sommes rentrée, un détour par un champs pour visiter quelques châtaignés appartenant à Marie-jeanne (En Corse, les arbres d’un champs peut appartenir à quelqu’un tandis que le champs en question appartient à une autre personne)
Bref : journée sublime : On a re découvert un coin que nous aimions bien, approfondis nos connaissances et discuter avec Marie-Jeanne , une personne qui gagne à être connue

 

Tags: , ,
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + = quinze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CorsiCath © Copyright 2013 - Site créé par Pingwin.be