Blog

Creno: une perle, une larme, un lac

Un jeudi, le 16 juin 2011

La légende le dit maléfique, moi je le crois bénéfique

DSC06973

C’est pour ça que je lui ai inventé une autre fable racontant comment des elfes arrivent à sortir des nénuphars, les soirs de pleine lune, sans se faire voir des bêtes humaines que nous sommes. Ce sera pour un prochain numéro.

Et même si des Droséracées, (plantes carnivores), poussent encore sur les berges faisant soupçonner chez certains la présence de Satan, je ne peux pas et je ne veux pas croire qu’un tel endroit, emplit de zénitudes, puisse être fondamentalement mauvais.

Droséracées

Je reconnais cependant que j’avais un a priori négatif, totalement injustifié, à son propos.

Cette a priori n’était pas lié au Diable, mais plutôt à la foule de touristes qui y vont (puisque l’accès un facile)

Heureusement ce jeudi- là, il n’y avait presque personne. Et comme notre hôte (Jean Nasica) nous avait conseillé d’y aller, on a suivit le conseil, on y est allé.

Au début, j’ai pesté quelque fois. (Peut-être même 10 000 fois, je ne sais plus). Ce n’était pas terrible, c’était même très casse-pattes. Le chemin était une piste caillouteuse en montagne russe. Comme qui dirait tracé au bulldozer.  Et puis il faisait chaud !

DSC07047

On va finir par croire que je n’arrête pas de râler en vacance! Mais non! Dit celle qui veut prendre un ton rassurant: C’est quand j’ai l’air de râler le plus, que j’apprécie le plus. Enfin, après coup!

Il a fallu attendre de rentrer dans la forêt pour commencer à apprécier les lieux à leur juste valeur.

Dans la forêt, c’est d’abord une fontaine

DSC00356

Ensuite, le lac daigne apparaître dans toute sa splendeur. Le décor était tellement féérique  que j’en perds, encore aujourd’hui, mes adjectifs qualificatifs. Des pins laricio se reflète dans l’eau sombre, des nénuphars, bien rose, charme le regard, des roseaux s’agitent doucement. Quelques pozzines, quelques cailloux, quelques vaches, donnent du relief. Le Ciel n’était pas bleu limpide mais avec des nuages. Comme a dit le roi des Belges, sur le belvédère des six Ourthes : « Oh que c’est beau ! » et bien je dirais pareil, à la vue du lac de Creno : « Oh que c’est beau ! »

DSC06985

DSC06987

On a mangé, tranquille, sur son bord, un bout de saucisson.

Nos yeux n’ont pas été suffisamment rassasiés. Ils en voulaient encore plus, toujours plus.

Donc on a regardé la carte ign. On savait qu’il y avait un endroit plus haut, plus beau. Du style plateau avec cirque montagneux autour et des bergeries. D’après des vagues explications, le chemin était bien caché et commençait près d’un pin laricio ressemblant à une harpe. On n’a jamais trouvé l’arbre en question ! Mais on a quand même cherché  à droite du lac (on saura plus tard qu’il fallait explorer à gauche) vers le Mont San Eliseu (c’est terrible qu’il faille toujours grimper dans ce pays).

Une bonne grosse demi-heure plus tard, le sentier est devenu plat et dans un détour, sur un promontoire, sans doute le sommet, on n’y a découvert une chapelle. Une chapelle toute petite avec un genre de petit jardinet clôturé autour. Un peu incongru. Mais très joli.

 DSC00352

Les murs clairs et les nuages noirs derrière donnaient un contraste saisissant.

Et puis c’est toujours gai quand on est seul dans un endroit pareil !

au milieu des Asphodèles !

DSC00347

Malheureusement l’heure du retour a sonné. Il a bien fallu se résoudre de rentrer à rebrousse chemin.

Je pense que nous n’avons pas perdu au change. On y retournera histoire de trouver ce fameux plateau

 

Tags: ,
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − = quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CorsiCath © Copyright 2013 - Site créé par Pingwin.be