Blog

Mare aux canards de la Paglia Orba

Juin 2012

 

Comme toute reine digne de son rang, La Paglia Orba a un miroir dans lequel elle peut se mirer.

 

DSC09212

 

On ne peut pas dire que cela soit un lac, c’est plutôt une petite mare, cachée au pied de la montagne. Un minuscule point bleu sur la carte IGN. Tellement modeste qu’elle ne porte pas de nom. Tellement discrète qu’elle n’est presque pas balisée. Une dizaine de mètres de large sur une trentaine de mètres de long, elle est également  peu profonde. Pas de quoi rassembler les foules ! Tant mieux ! Elle sera pour nous !

lac paglia

 

 

Nous avions repéré cette balade dans un livre (Corse, paradis de la randonnée de Denis Allemand et Martial Lacroix au éditions DCL). Elle semblait relativement facile, elle avait l’air jolie, pas trop loin, pas trop longue (+/- 4h A/R), avec un dénivelé correcte pour nos gambettes (- de 400 m). Idéal donc pour la dernière balade de notre voyage 2012.

A partir du gîte, nous avons pris la direction de Calasima, puis une piste carrossable et cabossée jusqu’ à un mini parking près d’une stèle commémorant le crash d’un canadair en 1970, où deux personnes sont décédées

 

DSC00502

 

Il est 14h, la voiture est parquée.

DSC09211

Nous prenons une piste descendant à gauche et rejoignant un sentier menant à un torrent. Là, distraits par des nudistes qui barbotent, nous manquons les cairns et nous traversons le dit ruisseau alors qu’il ne fallait pas. Forcément, chose qui devait arriver, arriva, nous nous perdons dans les fourrées. Pascal, en bon homme orienté qu’il est, regarde la carte, se rend compte de notre erreur. Nous repassons donc le ruisseau et puis nous retrouvons le sentier (je ne sais pas comment) !

Du coup malgré les 30° qui nous accablent , c’est beaucoup plus facile : nous sommes sur un chemin qui longe le Foggiale. Le long du parcours, nous bénéficions de belles vues sur les 5 Fratis (faudra un jour aller leur dire bonjour aussi à ceux-là).

DSC09213

 

Suivant le topo, nous devions passer par les ruines des bergeries de Prugnoli, Ces ruines étant tellement ruinées, nous les avons dépassées sans nous en rendre compte (à peine un crâne de vache et un gros rocher rond).

 

DSC09216

 

Un peu plus loin, petite pause ! Nous commençons à nous poser quelques questions. Soudain des traces : blanches et rouges celles du GR ! Sauvés

 

DSC09221

 

Là ce n’est plus un sentier de campagne, mais un sentier « autoroute » ! Nous nous insérons dans le trafic et prenons la direction des bergeries de Ballone, nous croisons deux dames, sans cartes, qui se demandent si elles sont sur le bon chemin. Ça monte ça descend ! Vive les montagnes russes

Nous arrivons à la hauteur d’un premier ruisseau (le Orba ?), puis d’un deuxième. Nous devrions quitter le GR entre les deux.

DSC09225

 

Période d’hésitation, nous cherchons les cairns. Un groupe bruyant passe. Eux cherchent des bassins et une cascade. Nous leur répondons que nous allons au lac sans nom. Ils ne connaissent pas, évidemment, nous regardent avec mépris, nous faisons de même.

Pascal, encore lui, trouve les cairns. Ça monte bien ! Quelques pins gigantesques nous rappellent notre petitesse.

Arbre

Une vache étonnée de nous voir, garde le lac !

 

DSC09227

 

À 1515 mètres d’altitude, 1000 mètres sous le sommet de la Paglia Orba, nous profitons de cet endroit paradisiaque.

DSC09233

 

Désert, rien que pour nous, il en émane une quiétude agréable qui donnerait envie d’y rester. A défaut de canard, une libellule fait du sur place, j’escalade quelques rochers pour avoir une vue complète sur le lac. Paradis, paradis, quand tu nous tiens !

DSC09241

 

Nous rentrons à regret, beaucoup plus facilement. Il est +/- 19 h quand nous arrivons à la voiture.

DSC00509

 

Même si nous avons mis beaucoup plus de temps pour effectuer cette randonnée que le temps estimé dans le livre, je pense que la durée indiquée est correcte. Nous avons dû souvent chercher notre chemin, nous avons pris le temps avec un long arrêt à proximité du lac) et c’est en cela que la balade à duré plus longtemps que prévu.

Je crois que maintenant, connaissant le chemin, nous irions beaucoup plus vite.

Verdict : une chouette petite balade agréable et sans prétention.

Je sais aussi (évidement on l’apprends toujours après) qu’il y avait d’autres points dignes d’intérêts dans les environs (grottes des anges, bergeries de Ballone …)

Tags: , ,
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CorsiCath © Copyright 2013 - Site créé par Pingwin.be