Blog

Pozzines à I Pozzi

Lundi 20 juin 2011

 

Tu iras aux Pozzis
Tout au bord des ruisseaux
Tu écouteras ces bruits
Qui courent dans les roseaux
Qui montent des sentiers
Que filtrent le maquis
Les rochers dispersés
Le soleil de midi
Soulignant d’un sourire
La chanson d’un oiseau
Tu prenais des plaisirs
A voir les trous dans l’eau

 

Heureux qui comme Françoise Hardy, vit dans ce beau pays !

Les Pozzis ! Ah les pozzines des Pozzis ! Que serait la Corse sans les pozzines ! Je crois que celles des Pozzis sont plus belles que celles du lac de Nino. Et ce n’est pas peu dire !

La ballade, je devrais dire plutôt rando, car il faut mériter quand même un peu le paysage à la sueur du front, commence au col de Verde.

 

DSC07102

 

La route est longue de Corté au col de Verde mais cela vaut le détour. Surtout quand on est dévié (travaux) a hauteur de Venaco

Et heureusement, le matin, Pascal a remonté l’appareil photo, le bruit familier et tant attendu s’est produit : clic, l’appareil fonctionne !

Nous sommes partis vers 8h du gîte et sommes arrivés au point de départ à 10h30. Le ventre lourd car nous avions fait orgie de charcuterie Corse et de beignets au Brocciu la veille

On débute à l’ombre des bois, on passe un ruisseau sur une passerelle, on arrive à une clairière intersection entre Campanelle et Pozzis.

 

DSC07104

DSC07105

DSC07108

DSC07111

DSC07113

Nous continuons à  grimper, on ne bénéficie plus de l’ombre des bois, le soleil tape. Le sentier est long je souffre, je meure, j’agonise. Les 10 kilos que j’ai pris dans les fesses cette hiver et le manque d’entrainement n’arrangent pas mon affaire. Je crois que l’aller-retour  fait 16 km avec 1000 m de dénivelé. Il fait chaud, je me liquéfie.

 

Enfin quelques bergeries apparaissent. Plus qu’à trouver une bonne place pour manger.

 

DSC07119

Il n’y a plus que 20 minutes de marche. On y est ! Nous arrivons sur le plateau. Miracle ! Le temps s’arrête ! La longueur du sentier est oubliée. L’énergie revient dans notre corps tandis que nos pieds s’enfoncent moelleusement dans l’herbe grasse.

DSC07150

DSC00404

DSC07125

Après 1 heure de divagation au grès de nos envies, on s’obliger à songer au retour. C’est avec regret qu’on s’arrache à ce paradis vert

DSC07137

 

Sur le chemin, perdue dans mes pensées, ma jambe heurte un caillou plus gros que les autres. Je n’ai pas vu la pancarte « lève tes pieds grosse bête »

Moi qui rêvais de revenir avec des jambes bien brune et bien belle pour frimer en jupette. C’est raté ! J’ai bronzé c’est vrai (1 seule jours de pluie depuis le début des vacances et soleil le reste du temps) mais je suis remplie de bleus de rouge de griffes de coups ….

On arrive à la bifurcation .Des gens bivouaquent. Je croyais que s’était interdit ! Quelle chance ils ont !

On arrive au refuge du col de Verde. On s’offre un verre en écoutant avec envie les discutions de personnes qui font le gr20. Plus que 2h30 de voiture sur les routes sinueuse pour retrouver son lit.

 

 * * *

Vendredi 14 juin 2013

 

Le  paradis entraperçu, nous n’avons pas su chasser ces images de notre esprit. Il a fallut y retourner !

Cette fois, pour varier les plaisirs, Nous avons démarrer la rando par la station de ski du val d’Eze. (Quand plusieurs itinéraires sont possibles, autant les essayer)

DSC00129

DSC00131

DSC00138

Itinéraire pas terrible (en tout cas dès le départ) Pendant plus de deux heures, Nous nous tapons la grimpette des remontée mécaniques ! Et je peux vous dire que ça grimpe ! Et bien en plus !

DSC00141

les premiers névés apparaissent

DSC00142

DSC00952

Au loin le village de Bastelica

DSC00144

DSC00951

Arrivée aux alentours de la crête (ou du col) de Scaldasole ! Là ça devient vraiment intéressant !

DSC00146

Paysages splendides ! En plus l’avantage par ce circuit, c’est que nous bénéficions de vue par le haut des Pozzis, tout simplement magiques !

DSC00155

DSC00158

DSC00953

C’est à ce moment que l’on se rencontre que lors de notre premier passage, nous n’avions rien vu ! le plateau est bien plus vaste que ce que l’on croyais !

DSC00160

Bon , j’avoue, nous avons perdu un peu le sentier (On dira que c’est à cause des nombreux névés) et avons été obligés de couper par le maquis !

DSC00162

DSC00166

L’hiver ayant été rigoureux, les pozzines étaient remplies à ras bord

DSC00168

Paradis

DSC00170

DSC00178

La première fois, nous nous étions contenté du premier plateau. Hors il y avait encore la cascade

DSC00181

DSC00191

DSC00198

DSC00195

et puis le lac Vitalaca

DSC00196

DSC00971

Après ces visions divines, retour

DSC00215

Nous n’avons pas de photos de ces moments, mais nous avons employé la technique de la glissade sans traineau pour passer les névés. Cela consiste à se mettre sur ses fesses et glisser en freinant avec les mains (attention au brûlures)

DSC00221

DSC00223

DSC00226

Après les bergeries, nous avons choisis de rentrer par la vallée de Marmano

DSC00228

DSC00233

DSC00236

Passage par le refuge du col de Foce d’Astra

DSC00240

et au fond, la station de ski

DSC00241

Sur mon ancien blog, j’avais trouver une citation de Jules Renard que j’avais réécrit à ma sauce et qui convenais bien pour le lac de Nino. Après réflexion, Je pense qu’elle convient toujours pour le lac de Nino, mais qu’elle convient encore mieux pour les Pozzis :

“Le paradis n’est pas sur terre, mais on en trouve parfois des morceaux.”

Une prochaine fois, nous piquerons une pointe jusqu’à un lac encore plus solitaire que Vitalaca : Le lac de Bracca

Ps : Aussi bien par le Col de Verde que par la station de ski du Val d’Ese, les itinéraires pour atteindre le plateau des Pozzis sont quasiment égale au niveau temps de parcours, dénivelé et kms

 

Tags: , , , ,
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + = douze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CorsiCath © Copyright 2013 - Site créé par Pingwin.be